SPOLIATION NAZIE: TROIS CHEFS D’ŒUVRES MIRACULÉS

Prochainement sur ARTE

Ce film retrace les incroyables parcours de trois œuvres majeures ayant appartenu à des collectionneurs juifs, depuis leurs spoliations par les nazis jusqu’à leurs restitutions éventuelles.

Le circuit de spoliation nazi était proprement industriel, d’une efficacité toute allemande. Alfred Rosenberg, conseiller artistique d’Hitler, coordonnait les milliers de pillages exécutés à travers l’Europe et se chargeait de faire convoyer le butin jusqu’au cœur du IIIème Reich, à Berlin. Là, les œuvres maîtresses rejoignaient les bureaux et habitations des dirigeants de haut rang et le reste était stocké dans différents lieux.

A la fin de la guerre, malgré la diligence d’organismes spécialement dévolus à leur restitution, des dizaines de milliers d’œuvres ont été escamotées. Chacune de leur réapparition, ici ou là, dans la sphère publique donne lieu à des batailles en paternité inimaginables.

Nous traiterons ainsi les trois histoires suivantes: L’homme à la guitare de Georges Braque (collection Alphonse Kann); Herbstonne de Egon Schiele (collection Karl Grunwald);  Femme assise de Henri Matisse (Collection Paul Rosenberg).

SPOLIATION NAZIE: TROIS CHEFS D’ŒUVRES MIRACULÉS propose de nous permettre de relire, à travers un angle renouvelé, un aspect encore méconnu de la deuxième guerre mondiale: la spoliation des œuvres d’art par les nazis.

Réalisé par Olivier Lemaire

52 min