Boris Vian – Un coeur qui battait trop fort

La dernière année de la vie de Boris Vian concentre les passions, les bonheurs et les
peines de sa trop courte vie. Elle est d’autant plus dramatique que Boris Vian a 39 ans
et qu’il ne cesse de répéter depuis l’âge de quinze ans qu’il n’aura jamais quarante ans.

Ce documentaire, construit comme un compte à rebours fatal du mois de juillet 1958
jusqu’au jour de sa mort le 23 juin 1959, est rythmé par les chansons de Boris Vian
–chantées par lui et reprises par d’autres– et par celles de son époque.

Un film de Sylvain Bergère et de Stéphane Benhamou